Afrique du Nord

L’économie marocaine : Situation, atouts et bilan

Durant ces 20 dernières années, l’économie marocaine a connu une grande transformation structurelle. Cela se manifestait par des changements de rythme de croissance qui à aboutit au développement du pays. L’activité économique est entrée dans le cycle de développement durable. Le cycle économique marocain est synchronisé avec celui des pays occidentaux comme la France, l’Espagne, l’Allemagne et la Grande Bretagne car ces pays ont été les principaux partenaires de Maroc dans plusieurs secteurs. Nombreux échanges et investissements ont été réalisés et ces pays sont les premiers coopérateurs financiers du Maroc. 

1- Les caractéristiques de l’économie marocaine

L’Etat marocain a adopté un système économique selon lequel l’investissement direct des étrangers joue un rôle direct dans le développement du pays. Les investissements des grands groupes étrangers ont favorisé la croissance économique du pays car ils sont considérés comme sources primaires de revenu du pays. Une politique tendant à offrir une plateforme de production et de distribution de marché européen fut adoptée et répandue sur le marché global. 

Le modèle IDE

Ce système est encore utilisé dans le pays. L’investissement direct des étrangers ou l’IDE offre plusieurs avantages pour le pays. Effectivement, le principal avantage est le transfert de capitaux et de technologie. Il y a aussi le bénéfice de l’effet de positionnement sur les marchés qui offre des avantages uniquement pour les entreprises. 

Le modèle IDE favorise également les réformes internes. Par exemple sur le plan politique, il y a l’accès à la crédibilité internationale qui implique le reliage de l’opinion publique à la partie formatrice et libérale.

2- La croissance économique de Maroc

Maroc est fait partie des pays d’Afrique du Nord qui est en voie de développement avec une croissance économique incessante. Avec l’accession de Mohamed IV au pouvoir, ce pays a connu depuis 1999 un développement assez rapide.  De plus, l’existence des pays occidentaux qui entoure le pays a également favorisé l’économie nationale car Maroc a pu largement bénéficier de l’installation des nouvelles entreprises européennes.

Croissance économique incessante En effet, il ne faut pas oublier que nombreux sont les occidentaux qui décident de s’expatrier dans le pays et commence une nouvelle vie, vu que les procédures d’installation au Maroc sont plus ou moins faciles pour les européens. En plus, là-bas, ils possèdent plusieurs avantages et peuvent monter leurs propres affaires avec un coût de vie moins onéreuse. 

A part cela, depuis l’année 2000, le Maroc a instauré une politique fiscale intéressante concernant la décentralisation. Le but de cette politique fiscale est de faire les recettes fiscales la principale ressource financière du royaume. Cette politique implique la réduction des rentrées budgétaires. Effectivement, cela va contribuer à la politique économique du pays. Par conséquent, le pays fut placé en 2008, par l’OCDE au troisième position dans le développement de la création de l’emploi par le secteur de l’offshoring. 

Face à cela, la Maroc se trouve être la 5ème puissance économique en Afrique et le troisième puissance économique en Afrique du Nord après l’Egypte et l’Algérie. Le pays réalise une croissance économique de 4,9% par an

3- Les principales ressources financières du pays

En 2015, le ministère de l’économie de Maroc a déclaré que le pays enregistre un taux d’inflation de 1,6% et une croissance de 4,8% grâce aux renforcement des activités agricoles (13,6% du PIB) et industrielles (29,6% du PIB) ainsi que celles du secteur tertiaire. En effet, la valeur ajoutée par le secteur tertiaire a atteint le 55% du PIB. 

L’industrie manufacturière se consacre au textile, aux articles de cuir, au raffinage du pétrole, aux transformations des aliments et au montage électronique. Ces activités sont sans doute les premières choses à faire pour commencer le développement du pays. 

La production de phosphate est la première ressource financière du pays. En étant le troisième producteur de phosphate dans le monde après la Chine et les États-Unis, le Maroc produit les 12% de phosphates dans le monde. Cela contribue réellement dans son développement car l’exportation de phosphate constitue presque 5% de son PIB en 2008. 

4- La situation économique actuelle de Maroc

Un rapport de suivi de la situation économique effectué par la banque mondiale en 2018 a montré que le Maroc est entrain une déstabilisation économique. En 2018, le PIB n’est que 3% et la production de céréales est entrain de chuter. Le pays rencontre actuellement un déficit budgétaire. Pour 2019 à 2021, le pays doit augmenter son PIB. Pour y parvenir, les autorités doivent faire une réforme fiscale notamment la réduction des exemptions fiscales, la diminution des taux d’imposition des sociétés et consolider le recouvrement des contributions fiscales des entreprises privées et les personnes qui exercent des fonctions libérales.

En d’autres termes, les autorités doivent rééquilibrer les finances publiques. 

Dans le contexte actuel, le taux de chômage continue de s’accroître ce qui implique que l’économie n’a pas les capacités pour générer une croissance exclusive. Effectivement, plus de 1.000.000 de personnes sont actuellement sans emploi. Le taux de chômage est très élevé dans les zones urbaines. Ce taux a atteint 19,2% entre les enfants de 15 à 24 ans. 

Le taux d’importation est presque le double de celui de l’exportation. Le pays exporte actuellement des produits manufacturés et certains produits agricoles mais surtout les ressources minières notamment les phosphates.

Tandis que les importations se portent généralement sur les produits énergétiques, les matériels d’équipement et de consommation. 

5- Le marché commercial au Maroc

Maroc est un pays a eu une indépendance concernant le système économique.

Le montage d’une entreprise est libre et pleinement autorisé pour tous les ressortissants marocains et même pour les étrangers. Par exemple dans les régions rurales, il existe de nombreuse entreprises familiales dans le domaine de la pêche et de l’agriculture. Cela est autorisé dans le but d’avoir une autonomie alimentaire voire exporter.  

Le marché commercial au Maroc est très vaste, surtout pour les occidentaux. De plus, le système de syndicalisme marocain obéit au système européen. Cela a un effet sur l’économie marocaine.

6- Le modèle de développement de Maroc

Les autorités marocaines ont fait appel à tous les organismes économiques dans le pays pour installer un nouveau système de développement pour le pays. Ce nouveau système a pour but de permettre aux sociétés marocaines de produire plus de richesse et d’emplois pour le peuple tout particulièrement les jeunes. La préservation des ressources naturelles doit être la principale chose à faire. 

L’ouverture du pays sur le monde entier participe pleinement à son développement, et ce, presque dans tous les domaines. Chaque citoyen possède un patriotisme, ce qui les incite à participer pleinement au développement de son pays. 

7- Les atouts de l’économie marocaine

  • L’économie marocaine connaît une stabilité macroéconomique. Ce qui explique le déficit budgétaire qui se situe dans une fourchette de 3,5 à 4% et le taux d’inflation n’excède pas 2%.
  • Le taux de croissance est bien élevé étant donné l’augmentation du taux de chômage. Ce taux est relativement invariable.
  • L’économie marocaine ne cesse de s’améliorer. En effet, l’économie primaire s’évolue en économie secondaire qui est focalisée sur la transformation des produits. L’évolution industrielle ne cesse de s’évoluer.
  • Le pays possède une infrastructure presque parfaite

8- Les IDH et les inégalités sociales

Malgré le fait que le pays a connu une évolution économique, la croissance demeure insuffisante. Effectivement, le taux de chômage est assez important et on trouve également des grandes inégalités entre les habitants. De plus, le marché du travail connait un déséquilibre. Le comble dans le chômage est que ce sont les jeunes diplômés qui sont les principaux victimes.

En somme, la croissance économique de Maroc peut laisser une espérance d’essor économique et un commencement d’amélioration de niveau de vie pour les marocains, vu que ce niveau de vie est vraiment mal classé dans les indicateurs de développement. Pourtant, en général, on peut dire que le Maroc a des avantages réels et un certain potentiel qui vont aider le pays à bien progresser. 

 

Montre plus

Mohamed

J'habite Casablanca, la plus belle ville au monde ! Je suis également fière de contribuer aux articles d'Afrique-du-nord.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer